Un composteur dans l’appartement? Oui, c’est possible!

Plus de six mois se sont écoulés depuis son apparition dans nos vies. Plus précisément, dans notre appartement. Il est installé dans la cuisine, parce que là c’est plus facile de s’en occuper. Bien qu’il ne soit pas très exigeant, je le nourris régulièrement avec les déchets organiques et il semble être satisfait. Il a même fait revitaliser toutes mes plantes! Il a changé nos habitudes pour de bon, mais je l’aime surtout pour la façon dont il nous a aidé à réduire la quantité de déchets! Et il s’agit d’un composteur de cuisine!

Êtes-vous curieux de savoir comment fonctionne un tel composteur dans l’appartement, s’il y a des odeurs, que faire quand il est plein? Ou peut-être aimeriez-vous composter vos déchets organiques vous mêmes, mais ne savez pas où commencer? La plupart d’entre nous pensent que pour pouvoir composter il faut avoir un jardin. Rien de tel! Grâce aux composteurs compacts de cuisine nous pouvons recycler les déchets alimentaires dans nos appartements et sur nos balcons. Mais ce gendre de composteur suscite toujours beaucoup d’objections liées principalement à l’odeur désagréable, à l’apparition des mouches ou même des vers. Cependant, si nous suivons les règles de base du compostage, rien de tout cela ne nous arrivera.

Il faut savoir qu’il existe deux types de composteurs : les lombricomposteurs, dont le fonctionnement est basé sur l’élevage des vers. Dans ce type – également connu sous le nom de biocompost – les vers transforment les restes organiques en engrais. Et des composteurs sans l’utilisation de vers, dans lesquels les résidus se décomposent à l’aide d’un activateur. Avant de choisir un composteur, il vaut la peine de se poser quelques questions sur l’emplacement du composteur – soit sur le balcon ou dans la cuisine, si nous partons souvent en vacances, si nous aurons le temps de “nourrir” notre compost, si nous cherchons quelque chose de simple mais aussi élégante.
En région parisienne, il est possible de se procurer le composteur auprès des mairies. Grand Paris Seine Ouest met à disposition gratuitement des composteurs pour l’habitat collectif ou les pavillons, et des lombricomposteurs pour les appartements.

Comme je n’ai pas de balcon et que la présence de vers de terre dans l’appartement me semblait une solution pas assez convaincante, j’ai décidé de prendre un composteur de cuisine avec un activateur qui décompose de matières pourrissables (putrescibles) par des bactéries qui agissent en l’absence d’air. On nomme ce processus de décomposition « fermentation anaérobie ».

Qu’est-ce qu’un activateur ? Selon les théories scientifiques, les bactéries présentent dans l’activateur constitueraient les premiers organismes vivants apparus sur Terre, il y a plus de 3 milliards d’années, à une époque où l’oxygène n’existait pas encore dans l’atmosphère. Elles se nourrissaient de molécules organiques présentes dans leur environnement comme aujourd’hui et transformaient le gaz carbonique et l’hydrogène contenus dans ces molécules en méthane et en oxygène. C’est donc grâce ces bactéries que nous sommes là aujourd’hui, puisque c’est à elles que nous devons l’apparition de l’oxygène sur Terre.

Les déchets suivants sont à déposer dans votre composteur: épluchures de fruits et légumes, thé en vrac, pain, fromages, fleurs fanées, marc de café et filtres, plantes vertes, coquilles d’œufs, de noix et noisettes (concassées), cendres de bois (à insérer en petites quantités), sciure et copeaux de bois (bois bruts non traités), essuie-tout et journaux (en quantité modérée). Les déchets suivants ne sont pas compostables et doivent être déposés avec les déchets ménagers habituels : épluchures d’agrumes(décomposition excessivement lente), viande, poissons, matières synthétiques, plastiques, métaux, verres, mégots de cigarettes, langes et couches jetables, sauces, graisses et huiles,balayures de maison, os et coquilles de mollusques, la litière pour animaux (risque de contamination).

Comment composter?

1.Déposez vos déchets organiques dans le composteur. Plus ils seront coupés en petits morceaux, meilleur sera le compost!

2. Recouvrez chaque dépôt de déchets avec de l’activateur, mélangez, tassez et refermez le couvercle.

3. Ouvrez le robinet et récupérez un fond d’engrais liquide dans un gobelet. Cet engrais est très riche en azote(ammoniac), élément essentiel à la croissance végétative des plantes. Il contient aussi une grande quantité de micro organismes utiles pour refertiliser les sols.
Il est indispensable de diluer cet engrais.

4. Répétez l’opération jusqu’au remplissage complet du composteur. Après environ 1 mois vous obtenez un digestat prêt à être mélangé à de la terre.

Et bien que je n’aie pas de jardin, lorsque je vide mon  composteur, je l’utilise pour “nourrir” les plantes dans une forêt qui se trouve à proximité. Le produit obtenu a une odeur assez intense et désagréable, il faut donc s’y préparer. Par contre, un composteur hermétiquement fermé ne devrait pas émettre aucun odeur. A-t-on réduit la quantité de déchets ? Oui, j’ai remarqué deux ou même trois fois moins de déchets! La décision de composter dans l’appartement peut sembler tout à fait révolutionnaire au début, mais elle nous ouvrira certainement les yeux sur des questions telles que le gaspillage alimentaire ou la conscience écologique de notre société.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *