Quand une femme aime les hommes. Les histoires à découvrir “Dans ces bras-là”

Dans ces bras-là” est un roman publié il y a 17 ans par Camille Laurens. Bien qu’il soit écrit par une française il est tombé entre nos mains dernièrement et c’est  grâce à la maison d’édition polonaise “Drzewo Babel”.  Hélas, ce n’est pas son titre, ni son auteur et même pas la couverture (bien que nous apprécions les créations de Michal Batory) qui ont attiré notre attention. C’est son sujet principal qui nous a intrigué, les hommes!

“Ce serait un livre sur les hommes, sur l’amour des hommes: objets aimés, sujets aimants, ils formeraient l’objet et le sujet du livre. Les hommes en générale, tous-ceux qui sont là sans que jamais l’on sache d’eux autre chose que leur sexe (…)”

Ce roman peut être considéré comme une autobiographie de Camille Laurens. D’ailleurs sa narratrice porte le même prénom, Camille. Elle parle des hommes qui ont fait une apparition dans sa vie: du père au mari en passant par son premier amour, ensuite son amant, l’éditeur et..même un passant. Les chapitres courts dédiés aux chacun d’entre eux sont interrompus par une chronique de ses rencontres avec le psychanalyste, qu’elle a croisé un jour dans la rue et tombée sous son charme. C’est à lui qu’elle confie ses réflexions sur chacun de ces hommes. Elle le séduit…

Ce livre est une galerie de portraits des hommes cruels qui trompent, ou au contraire des protecteurs tendres.

Mais avant tout  c’est une image d’une femme, Camille Laurens, auteur et héroïne d’une tendance nympho maniaque, qui aussi trahit , qui chasse, qui séduit.  Elle est en même temps une femme, une maîtresse et la mère.

Son récit est d’une grande beauté. Il ne faut pas se précipiter de terminer ce livre. Ici, vous devez savourer chaque mots pour ne pas rater des petites perles comme cet incroyable  portrait de son grand père dessiné en seulement 12 phrases!  Et ainsi de suite, mot par mot, phrase par phrase, elle construit pour nous image de chaque de ses hommes.

Ce roman va sûrement plaire plus aux femmes qu’aux hommes. Car chacune de nous pourra raconter une histoire sur les hommes. Mais pour cela il faut aussi du talent. Camille l’a, elle le fait alors à notre place.

Et les hommes? Ils vont le lire par curiosité afin de connaître le regard d’une française sur eux mêmes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *